Publié par : endirectdelascandinavie | 03/01/2013

400ème article : l’anthropologie du lutin

Ceci est mon quatre centième billet et j’ai décidé de marquer l’occasion, notamment pour bien commencer la nouvelle année. Pour cela, je vais tout révéler sur »Tomten », ce qui peut se traduire en français par le lutin. C’est assez difficile, parce qu’ils sont très dur à percevoir et à approcher.

 On peut trouver ces lutins un peu partout dans le monde. Mais bizarrement, peu d’entre eux vivent en France, voire pas un seul. Peut-être parce que les Français ne croient en rien. Par contre, ils sont très présents dans les pays nordiques, y compris en Islande, où ils sont extrêmement appréciés. Ils sont également présents en Russie, dans les pays baltes et même au Royaume-Uni.

 Le »tomte » possède sa propre langue. Il est difficile d’entrer en contact avec eux, voire impossible. Mais il existe quelques personnes dans le monde qui commencent à apprendre leur langue pour enfin entrer en contact avec eux. Ce qui est ressortit de toutes les recherches linguistiques sur leur langue est les mot pour bonne nuit »slitzweitz » et pour merci »te diews ». C’est déjà un bon début.

 

 Un »Tomte » adulte mesure environ 15 centimètres, sans compter le bonnet, et pèse dans les 300 grammes, alors que la femme adulte pèse environ entre 250 et 275 grammes.

L’espérance de vie moyenne d’un »tomte » est de 275 ans, alors que celle de sa femme est de 346 ans, voire de 350 ans si elle vit dans la forêt.

Les vêtements du »tomte » masculin comprennent son traditionnel bonnet rouge, une veste, en générale bleue, une salopette, et différentes chaussures, en fonction des occasions, notamment pour mieux courir dans la forêt. L’élément le plus important de sa tenue, après le bonnet rouge naturellement, est la ceinture, à laquelle est attachée son sac, qui contient tout. Ceux du »tomte » féminin sont composés d’un bonnet vert pour les jeunes filles à marier et vert-gris pour les femmes âgées, d’une longue jupe et de chaussures de la même couleur que le bonnet, d’un chemisier blanc et de chaussettes grises sombres.

 Vers l’âge de 100 ans, le »tomte » se sent enfin prêt à se marier. Dès lors, pour trouver la jeune femme »tomte » parfaite, le »tomte » parcourt parfois de longues distances, fait des voyages, et parce que la terre est petite et que le nombre de filles est limitée, il doit se dépêcher. Dès qu’il aura trouvé celle qui lui convient, il essayera de gagner son coeur et son attention par toutes sortes de petites attentions. Et lorsque la belle-famille lui aura donner son consentement, il pourra l’épouser.

Le mariage est la seule cérémonie existante chez les »tomtar ». Il se déroule toujours à minuit, sous l’arbre de la naissance, en présence de la famille et des amis. Il a toujours lieu pendant la pleine lune. Si la lune disparaît derrière un nuage, ils doivent attendre la prochaine pleine lune. Juste après la cérémonie, les jeunes mariés partent en lune de miel.

Au bout de 12 mois de grossesse, la femme met au monde des jumeaux, soit deux garçons, soit deux filles, soit un garçon et une fille, mais dans tous les cas des jumeaux. Depuis longtemps, plus de mille ans, les familles étaient très grandes, des fois dix à douze enfants.

Rapidement, le fils fête ses treize ans, alors le père prend en charge son éducation. Il lui apprend ce que tout bon »tomte » digne de ce nom doit savoir : l’art, reconnaître les différents éléments de la nature, courir le plus vite possible, siffler, reconnaître les couleurs, pour pouvoir survivre dans la nature, mais le plus important reste le fait de savoir bien bricoler, construire de ses propres mains. Lorsque le fils a 75 ans, il est introduit par son père devant le Conseil des »Tomtar » Dès lors, il est considéré comme un adulte.

Les filles sont éduquées par les mères et les femmes du voisinage. Elles apprennent tous les travaux à la main, comme le tricot, la cuisine, nourrir les animaux, tenir une maison. Contrairement aux garçons, elles ne sont pas introduites devant le Conseil des »Tomtar ». Ce sont les femmes qui décident quand elles sont en âge de pouvoir se marier.

Il faut savoir que les »tomtar » vivent chez leurs parents jusqu’à l’âge de 100 ans.

 Les jeux des »Tomtar » ne diffèrent pas trop des nôtres. Comme tous les enfants, ils aiment faire de la balançoire. Ils aiment jouer à cache-cache, se confondre avec la nature, pendant que quelqu’un les cherche. Et ils apprécient aussi se déguiser, en particulier en elfes, pour les filles, et en trolls, pour les garçons. Ils pratiquent également la pétanque et les jeux collectifs comme le football, le tir à la corde…

 Les »tomtar » ont su moderniser leur maison au fil du temps, tout comme les êtres humains. Maintenant, tout comme nous, ils ont des baignoires, des toilettes, l’eau courante, l’électricité, le chauffage, mais tout ça de manière naturelle. Leur habitat n’est pas si différent du notre, à part qu’il se trouve sous terre ou dans les racines des arbres, pour plus de sécurité.

 Il existe différents types de »tomtar » :

 * Le »tomte » de la forêt

 

* Le »tomte » de la plage

 

 

* Le »tomte » du jardin

 

* Le »tomte » de la ferme

 

* Le »tomte » de la maison

 

* Le »tomte » de Sibérie

 »Tomten » dans différentes langues :

Danois : Nisse

Islandais : Búálfur

Finnois : Tonttu

Norvégien : Tomte ou Nisse

Polonais : Gnom

Anglais : Gnome

Flamand : Kleinmanneken

Hollandais : Kabouter

Russe : Domovoj djedusjka

Serbo-croate : Patuljak

Irlandais : Gnome

Bulgare : Tenets

Italien : Gnomo

Roumain : Pitic

Tchèque : Skritek

Allemand : Heinzelmännchen

Hongrois : Manó, Törpe

 Mais le reste des détails sur ces lutins si spéciaux est précieusement gardé par le Conseil des »Tomtar ». Ils sont très difficiles à apercevoir. Malheureusement, il sera donc dure d’en savoir plus sur eux, leurs secrets sont bien gardés! 

Publicités

Responses

  1. Hej, tomtegubbar, slå i glasen och låt osslustigavara!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :