Publié par : endirectdelascandinavie | 30/07/2012

syndicalisme et patronat au Danemark

A l’inverse du marché du travail de la plupart des autres pays européens, dont les conditions fondamentales sont réglées par la législation, les conditions du marché du travail danois sont principalement basées sur les conventions collectives, négociées entre le patronat et les syndicats des salariés. Ces conventions régissent des domaines fondamentaux tels que le salaire minimum, le droit de grève et le nombre des heures de travail. Cependant, ces dernières années, il est arrivé à plusieurs reprises que les partenaires sociaux ne soient pas parvenus à un accord à propos d’une convention, même avec l’assistance d’un médiateur public. Le Parlement a coutume, en l’occurence, de donner le statut de loi à la motion de conciliation du médiateur public.

Du côté des salariés, le taux des travailleurs sundiqués au Danemark est très élevé, puisqu’il avoisinne les 80%. Ce taux est nettement plus bas du côté des employeurs, mais les employeurs non-syndiqués négocient en général avec leurs employés des conventions dont les conditions sont similaires à celles des conventions collectives des syndicats.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :