Publié par : endirectdelascandinavie | 20/06/2012

les conditions naturelles et les exploitations des ressources terrestres au Groenland

Parmi les mammifères terrestres groenlandais, c’est surtout le renne, présent dans l’ouest du Groenland à partir de Paamiut (Frederikshåb) et plus haut vers le nord, qui a joué un rôle important dans les échanges. Le nombre des têtes a beaucoup varié au fil du temps. En effet, un troupeau, qui vivait autrefois au nord-est du Groenland, s’est éteint à la suite changements climatiques. Le renne est chassé par les chasseurs professionnels des communes de l’ouest du Groenland, mais c’est aussi une cible appréciée pour les chasseurs amateurs. On trouve quelques rares élevages de rennes domestiques au sud et à l’ouest du Groenland.

Quelques boeufs musqués provenant d’un troupeau qui vit au nord-est du Groenland ont été transféré à l’ouest du pays en 1960. Ce nouveau troupeau s’est si bien multiplié dans cette région qu’il est possible aujoud’hui d’y chasser le boeuf musqué.

L’ours blanc est peut-être un mammifère plus marin que terrestre, puisqu’il se nourrit surtout de phoques qu’il capture sur la glace marine. Les chasseurs tuent moins de 100 ours blancs par ans, mais ces prises ont une importance essentielle pour les chasseurs de l’est du Groenland en raison du prix élevé des peaux d’ours.

Parmi les animaux terrestres recherchés par les chasseurs, nous nous permettons de citer le lagopède muet (Lagopus mutus), le seul gallinacé du Groenland, le lièvre des neiges (Lepus timidus) et le renard polaire (Alopex lagopus).

Outre ces ressources animales, les ressources locales de la nature sont surtout exploitées pour l’élevage des moutons dans les communes du sud du Groenland. Il existe au total une soixantaine d’élevages de moutons et environ 300 personnes sont directement tributaires de cette activité. Les abattoirs de Narsaq abattent environ 15000 agneaux par an, mais le nombre des moutons abattus par les particuliers est assez considérable. Les produits de l’élevage du mouton sont dans l’ensemble uniquement vendus au Groenland. Bien que l’on n’imagine pas le Groenland comme un pays agricole, l’élevage du mouton est devenu une activité rentable à long terme, en particulier parce que les éleveurs se sont liberés des importations d’aliments en cultivant des champs relativement grands, qui produisent en été assez de fourrage pour les moutons pendant l’hiver.

Le droit à la propriété privée n’existe pas au Groenland, ce qui fait que l’attribution des droits d’utilisation du sol aux éleveurs de moutons relève de la compétence du gouvernement territorial.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :