Publié par : endirectdelascandinavie | 09/06/2012

les agriculteurs de l’époque des Vikings

On pensait autrefois que la société de l’époque des Vikings se composait d’agriculteurs libres et égaux, ayant des propriétés de la taille d’une entreprise familiale, et qui géraient les affaires de leur société au sein d’un parlement ou de leur assemblée régionale. Or, il est devenu évident, de nos jours, que la répartition des terres était très inégale et que seule une faible minorité de la population jouissait de pleins droits politiques. Les seigneurs terriens possédaient de vastes propriétés, la terre étant d’ailleurs largement divisée en grandes fermes, beaucoup plus grandes qu’une entreprise familiale, qui étaient dans de nombreux cas, organisées en villages. La lecture des pierres runiques nous renseigne sur les chefs de village. Le « Alle » de la pierre de Glavendrup était un gode, c’est à dire un chef exerçant des fonctions à la fois ecclésiastiques et séculaires, comme le « Rouvl » de la pierre de Helnæs. Comme les chefs qui leur succédèrent pendant longtemps après la période viking, ces chefs possédaient leur propre armée de guerriers, appelés líð. Les gens du commun de cette société apparaissaient extrêmement rarement dans les sources que nous possédons. Les prisonniers de guerre devenaient souvent des serfs, qui nous sont connus grâce à des trouvailles dans les tombes, mais nous ne pouvons que supposer de leur nombre et de leur importance dans la société viking. Certains serfs étaient des artisans, d’autres étaient à coup sûr libres et allaient d’une ville, d’un marché ou d’une ferme à l’autre.

On pensait généralement autrefois qu’une émigration importante s’était produite à l’époque viking, en même temps qu’une colonisation à l’intérieur du Danemark. On considérait donc que la population avait rapidement augmenté et que le Danemark était surpeuplé. Cependant, la multiplication des habitations que l’on situait à l’époque des Vikings n’eut lieu qu’ultérieurement.

L’agriculture de l’époque viking se basait d’abord et avant tout sur l’élevage du bétail et les villages se déplaçaient à quelques siècles d’intervalle à l’intérieur de leur domine vivrier. Ces déplacements prirent fin au cours des siècles qui suivirent la période viking et ce n’est qu’à cette époque, à l’occasion du passage à la culture des céréales, qui impliquait un déboisement considérable, que commença le démembrement des terres des grandes exploitations en parcelles plus petites.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :