Publié par : endirectdelascandinavie | 09/06/2012

chômage et aide sociale au Danemark

Les salariés et les indépendants ont droit à une allocation journalière de chômage, s’ils ont cootisé à une caisse de chômage pendant un minimum d’une année, et s’ils ont travaillé pendant un minimum de 52 semaines au cours des trois dernières années. Les personnes qui viennent d’achever une formation ont droit à 82% du montant de ces allocations journalières, un mois après la fin de leur formation. Depuis 1996, la durée du versement de cette prestation a été réduite à cinq ans et divisée en une période d’allocations journalières, pendant les deux premières années,  et en une période d’activité, pendant les trois dernières années. Pendant cette seconde période, les bénéficiaires ont le droit et sont tenus de recevoir une formation ou un entraînement au travail. Les jeunes chômeurs de moins de 25 ans qui ont bénéficié d’une allocation journalière pendant une durée de six mois ont le droit et le devoir de recevoir une formation ou de faire un stage d’entraînement au travail. L’allocation journalière maximum est de 90% du revenu antérieur des bénéficiaires, dans les limites d’un certain plafond. Les allocations journalières atteignent en moyenne 65% du salaire antérieur de leurs bénéficiaires. En vertu de la Loi d’assistance et proportionnellement à leurs charges familiales et à la totalité des revenus familiaux, les chômeurs non-assurés ont le droit à des prestations en espèces. 190000 personnes ont bénéficié de ces prestations en 1996, tandis que 50000 personnes ont reçu des prestations de réadaptation correspondant au taux des allocations journalières. Les béneficiiaires de ces prestations doivent suivre une filière de réinsertion professionnelle.

La stratégie de la politique sociale des années 1990 favorise les msures actives de réinsertion des chômeurs qui sont tenus, dans une certaine mesure, d’accepter les offres de travail présentées s’ils veulent continuer à bénéficier des prestations sociales. Une série de nouveaux régimes, introduits en 1994 par la réforme du travail, s’adressent aussi bien aux chômeurs assurés qu’aux chômeurs non-assurés, avec des emplois subventionnés, des emplois spéciaux, des créations et mises en route d’une entreprise individuelle, des offres de congés, avec la garde des enfants, des congés de formation, et des offres de formation directement subventionnées. Le salaire compensatoire et les prestations transitoires sont des régimes qui permettent aux personnes d’un certain âge de prendre une retraite anticipée, tout en stimulant les employeurs afin qu’ils embauchent des jeunes. Les personnes ayant droit au salaire compensatoire sont les personnes âgées de 60 à 66 ans. Selon un nouveau régime de salaire compensatoire entré en vigueur le 1er juillet 1999, il faut, pour bénéficier du salaire compensatoire, avoir versé, pendant au moins 25 ans, une cotisation spécifique mensuelle en sus de la cotisation à une caisse de chômage. Le salaire compensatoire plafonne à 91%  de l’allocation journalière de chômage. Si son bénéficiaire reçoit des pensions relevant d’autres régimes, ces pensions seront défalquées de son salaire compensatoire. Une prime est accordée pendant deux ans à ceux qui attendront d’avoir 62 ans pour bénéficier du salaire compensatoire. Le versement de ce dernier prend fin au moment de l’entrée en vigueur du régime de la penson de vieillesse nationale. Les personnes âgées de 50 à 59 ans ont également droit à une prestation transitoire. Ce régime a été supprimé le 1er janvier 1996, mais les bénéficiaires actuels continuent à recevoir les prestations en question, jusqu’à ce qu’ils passent au régime du salaire compensatoire. En 1998, environ 300000 personnes étaient des bénéficiaires à plein temps des régimes d’insertion et de retrait d’activité mentionnés ci-dessus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :