Publié par : endirectdelascandinavie | 02/06/2012

les principes de l’enseignement danois

Le principe danois de l’enseignement obligatoire diffère de celui de la scolarité obligatoire. Cette distinction résulte de ruptures historiques entre l’autorité parentale, les pouvoirs publics et l’Eglise. Après la Réforme de 1536, l’enseignement était essentiellement du ressort de l’Eglise, qui devait remplir cette tâche en la coordonnant avec l’éducation donnée par la famille et la paroisse. Dans les villes, l’enseignement avait lieu dans des écoles de lecture et d’écriture, tandis qu’à la campagne, le pasteur ou le bedeau faisaient réciter le catéchisme une ou deux fois par semaine.

L’Etat s’intéressa de plus en plus à l’enseignement des enfants au XVIIIè siècle, pour des raisons à la fois idéologiques et utilitaires. La Loi sur la pauvreté de 1708, l’obligation de créer des écoles dans les campagnes, la création de 240 écoles spéciales dans les domaines royaux au cours des années 1720, l’introduction de la confirmation par l’Eglise en 1736, ainsi que la législation stipulant la création d’écoles dans les paroisses rurales, pour tous les enfants à partir de 5 ou 6 ans, illustraient la volonté de l’Etat et de l’Eglise d’éduquer les enfants et les domestiques pour en faire de bons chrétiens capables de lire.

Néanmoins, la naissance de l’école promaire est ordinairement fixée à 1814, année de la mise en oeuvre de l’enseignement obligatoire de la 6è ou 7è année, jsuqu’à la confirmation. L’école primaire était payée localement, c’est à dire par les habitants de la paroisse, une subvention de l’Etat s’y ajouta à partir de 1856, et elle était gérée dans chaque paroisse par une commission scolaire placée sous la direction du pasteur. Jusqu’en 1958, l’école primaire comprenait deux régimes scolaires : l’un pour les villages, l’autre pour les petites villes. Le premier avait moins de classes et les élèves ne fréquentaient l’école qu’un jour sur deux.

Dès la fin du XVIIIè siècle, il existait, dans les villes, des écoles privées de garçons et de filles et l’enseignement à domicile était assez répandu. Après 1850, de petites « écoles libres » privées, créées par des parents désireux d’influencer leurs enfants, apparurent dans les paroisses rurales. Le droit de prendre personnellement en charge l’enseignement de ses enfants, sans avoir à demander l’aval des pouvoirs publics, fut entériné par la loi en 1855 et constitutionnalisé en 1915. Ces mesures résultaient des revendications de N.F.S. Grundtvig et de Christen Kold, concernant la liberté de l’Elise et de l’Ecole. A partir de 1899, les écoles libres furent subventionnées par l’Etat. La liberté de l’école a été exploitée depuis par d’autres groupes d’enseignants : écoles primaires catholiques, école de la minorité allemande du nord du Schleswig après 1920, « petites écoles »  des années 1960…

La réforme scolaire de 1903, dont l’objectif était de démocratiser l’enseignement supérieur, introduisit un collège de 4 ans, débouchant soit sur une année de préparation au brevet, soit sur trois années au lycée. Le secteur éducatif a pris de l’extension à partir des années 1950, surtout par suite des besoins sociaux de croissance technologique. Presque constamment, pendant les décennies qui suivirent, l’éducation donna lieu à des débats. Un grand nombre d’établissements furent construits durant cette période, des écoles centrales aux universités. Pour les politiciens des années 1960, l’augmentation de l’enseignement était un investissement sur l’avenir.

Jusqu’en 1933, l’école primaire élémentaire resta sous le contrôle du clergé, et jusqu’en 1975, elle était dans l’obligation de pratiquer une philosophie chrétienne. Depuis 1975, l’école primaire ne doit plus obéir qu’aux exigences de la pluralité et de la démocratie. Peu à peu, une école unifiée a été mise en place, d’abord par la suppression, en 1958, du collège de 4 ans, et en 1975, de la section du brevet puis par l’intégration, en 1980, des enfants nécessitant un enseignement spécialisé. En 1972, la durée de l’enseignement obligatoire est passé de 7 à 9 ans.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :