Publié par : endirectdelascandinavie | 13/05/2012

l’architecture romane au Danemark

La période romane annoncée par les églises en pierre comprenait à la fois l’édification des grandes cathédrales et la construction des petites églises de village. Les bâtisseurs travaillaient sur un plan de base plus strict et plus régulier, les lourdes masses des murs s’articulaient avec un certain rythme autour de piliers et de renfoncements, l’arc semi-circulaire devint prédominant et certains éléments privilégiés étaient parfois richement scuptés. Dans un groupe d’églises de la région de Randers, la tradition ornementale représentée par l’entrelac de serpents de la planche de Hørning est traduite dans le calcaire par des motifs de rubans souplement noués. Cependant, pour pouvior transférer ainsi leurs traditions locales, il fallait que les artisans danois soient familiarisés avec la technique de la sculpture de la pierre, et cette période d’adaptation dura sans doute un certain temps.

L’édification de la cathédrale de la ville suédoise de Lund, qui était danoise à l’époque, commença à 1103, peu après  la création d’un siège archiépiscopal à Lund. Cette cathédrale fut la première des trois grandes cathédrales romanes, qui se présentèrent chacune sous la forme de basilique à trois nefs et un transept. Comme la cathédrale de Viborg, très largement restaurée, celle de Lund semble particulièrement influencée par les cathédrales allemandes qui l’ont prédécédé, mais elle porte aussi des traces des styles anglo-normand et lombard. La ville de Ribe, qui entreprit à son tour, vers le milieu du siècle, l’édification de sa grande cathédrale, entretenait d’étroites relations commerciales et maritimes avec la Rhénanie d’où sont originaires aussi bien les matériaux que les modèles de cette cathédrale.

On considère que dans l’ensemble, les églises de village furent construites sur le même modèle. Ces églises, qui datent des XIè et XIIè siècles, comportent une nef unique et un choeur, présentnat parfois une abside et dans certains cas, un clocher orienté à l’ouest. Elles se distinguent également par certains traits régionaux, comme les ouvrages défensifs des églises rondes de Bornholm, mais surtout par leurs matériaux : les grosses pierres de taille des murs des églises du Jutland contrastent avec les blocs de granit bruts ou légèrement équarris de ceux des églises des îles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :