Publié par : endirectdelascandinavie | 21/01/2012

la géographie des îles Féroé

Les îles Féroé sont situées dans l’océan Atlantique, presque à mi-chemin entre la Norvège, l’Islande et l’Ecosse. L’archipel se compose de 18 îles séparées par les chenaux et des fjords étroits. Les terres les plus proches sont les îles de Shetland, au sud-est, situées à 162 milles marins des Féroé, soit 300 km.

Les îles Féroé font partie intégrante du royaume du Danemark. Département danois jusqu’en 1948, elles ont acquis leur autonomie à cette date et sont dirigées par un gouvernement territorial sanctionné par la Loi relative à ce gouvernement. La défense et la politique extérieure ne sont pas du ressort du gouvernement territorial. Cependant, les autorités féroïennes conduisent souvent, avec d’autres pays, les négociations concernant la réglementation de la pêche, avec ou sans la participation du Ministère des Affaires Etrangères danois.

La population des îles Féroé a triplé au cours du XIXè siècle et retriplé au XXè. Le record démographique a été atteint en 1989, avec 47838 habitants. Les renseignements dispersés dont nous disposons sur les siècles précédents laissent à penser qu’autrefois la population des îles Féroé oscillait autour de 4000 personnes. La forte croissance démographique de ces deux siècles derniers est due à la transformation de la société féroïenne qui, après avoir vécu principalement de l’exploitation de la terre, s’est lancée dans l’exploitation des richesses de la mer. Ce changement radical a transformé la société à tous les niveaux, en introduisant de nouveaux modes de production, une nouvelle infrastructure, de nouveaux modèles d’habitat et de nouveaux traits culturels.

La pêche et l’industrie des pêcheries sont les activités de base de l’économie et pratiquement toutes les autres branches en sont plus ou moins tributaires. Les chantiers navals et l’industrie des outils de pêche restent les industries secondaires les plus importantes, malgré les nombreux essais de mise en oeuvre d’autres petites industries.

Les possibilités de diversification sont limitées par la taille réduite du marché intérieur, par l’éloignement de la terre ferme, notamment en ce qui concerne les transports et par els rapports des îles Féroé avec l’Union Européenne. L’agriculture n’a plus qu’une importance marginale sur le plan économique. La production agricole porte principalement sur la viande d’agneau et le lait.

Beaucoup de changements profonds se sont produits dans la société féroïenne au début des années 1990. En effet, les années qui suivirent 1989 furent marquées par le déclin de la pêche, des problèmes financiers difficiles à résoudre, une dette extérieure astronomique et une émigration catastrophique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :