Publié par : endirectdelascandinavie | 16/12/2011

la couronne danoise

En vertu de la Constitution, la production de la monnaie au Danemark est une prérogative royale. Depuis 1975, la gestion de la Monnaie Royale a été confiée à la Banque Nationale du Danemark, qui est responsable de l’approvisionnement du Danemark en monnaie.

Le penning de Svend Ier à la barbe fourchue, frappé en 995, fut la première pièce de monnaie portant les noms du roi et du pays, et dès le Moyen-Âge, certaines pièces de monnaie ont été frappées à des millions d’exemplaires. Depuis 1541, les pièces portent l’indication de leur valeur : le mark à 16 skillings à 3 hvids à 4 pennings. Le daler valut d’abord trois marks, puis quatre et enfin six. On attribua en 1625 à la couronne, soit 4 marks, une place dans la série des pièces de monnaie. Les billets de banque, émis par une banque de commerce, furent utilisés à partir de 1737. Ce que l’on a appelé la « banqueroute » de l’Etat en 1813 entraîna un assainissement de la monnaie qui amena, en 1818, la création de la Banque Nationale émettrice des billets de banque. En 1837, les Danois adoptèrent la couronne (krone) et l’øre et l’étalon monétaire argent fut remplacé par un étalon or auquel le Danemark renonça cependant en 1931. Depuis 1920, presque toutes les pièces de monnaie sont des alliages de cuivre et de nickel. En raison de l’inflation, la tendance actuelle est de frapper des pièces, dont la valeur est de plus en plus élevée. La pièce de 5 couronne est apparue en 1960, celle de 10 couronnes en 1979 et celle de 20 couronnes en 1990. Au cours des siècles, la monnaie danoise s’est caractérisée à la fois par la stabilité et par une certaine inflation.

L’argent comptant joue depuis longtemps un rôle secondaire dans la société danoise. Les paiements par chèques, qui ont prédominé jusqu’au cours des années 1980, sont aujourd’hui remplacés par les transferts électroniques, notamment grâce à la carte bancaire danoise, appelée Dankort. Cette carte permet de régler tous les réglements, y compris les plus petits, sans frais supplémentaire. Mais attention, certaines cartes bancaires sont soumises à des taxes dans certains commerces, notamment certains supermarchés, mais la liste est toujours affichée à la caisse.

Avant la crise de l’euro, les Français étaient persuadés que les Danois allaient être obligés d’intégrer l’euro. Mais ce qu’il faut savoir est que l’adoption de l’euro se fera, ou non, après un référendum. Et jamais les Danois n’ont envisagé d’abandonner leur couronne, à laquelle ils sont très attachés. Autre raison de leur refus d’intégrer la monnaie unique, l’Union Européenne aura un droit de regard sur le déficit publique, les empêchant probablement de continuer à mener leur politique sociale très développées, qui leur tient à coeur et qui est le ciment de leur société. Les exportations du Danemark se font aussi bien avec l’Europe, qu’avec le reste des pays nordiques, qui ont chacun leur propre monnaie, sauf la Finlande. Le pays ne tirerait aucun avantage à intégrer la monnaie unique. Puis, la crise de l’euro est arrivée et maintenant, je ne pense pas que le Danemark intégrera un jour l’euro, cette crise doit même les conforter dans leur position, en particulier quand on parle de la chute de l’euro. En tout cas, la crise est nettement moins violente au Danemark que dans d’autres pays d’Europe, même si le gouvernement reste en alerte…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :