Publié par : endirectdelascandinavie | 15/12/2011

Dannebrog, le drapeau danois

Le nom du drapeau danois, Dannebrog, signifie le « drapeau des Danois » ou « drapeau rouge ». Cette mention apparaît pour la première fois dans un texte danois en 1478, et un siècle plus tôt dans un texte néerlandais. En effet, les armoiries du roi Valdemar IV Atterdag figurent dans un armorial néerlandais, datant de 1370-1386, sous la forme d’un drapeau rouge à croix blanche.

la légende veut que le Dannebrog soit tombé du ciel pendant une bataille livrée en Estonie. Cette légende est relatée dans la chronique danoise de Christiern Pedersen, qui date des années 1520, ainsi que par un moine franciscain, Peder Olsen, en 1527. Ce dernier fait remonter le miracle à une bataille livrée en 1219, la tradition voulant que le drapeau soit apparu à Lyndanisse le 15 juin 1219. Cette légende a probablement pris corps vers 1500, l’idée s’étant répandue que la bannière perdue par le roi Hans lors d’une défaite dans le Ditmarsk, dans le nord de l’Allemagne, en 1500 était précisément ce Dannebrog tombé du ciel. Frederik II reconquit la bannière du roi Hans en 1559 et la fit accrocher dans la cathédrale du Schleswig, dans le nord de l’Allemagne actuelle.

Le Dannebrog fut le principal drapeau des Danois pendant des combats qu’ils menèrent en Suède au 15è siècle. Après 1625, l’insigne du Dannebrog, de forme parfois pattée, figurait sur le champ supérieur interne des drapeaux de l’armée. Les corps de l’armée les plus nobles portaient uniquement le Dannebrog. Depuis 1842, toutes les unités de l’armée utilisent le Dannebrog avec une croix pattée, à l’inverse de la croix du drapeau national et du pavillon de la marine, sur lequel la croix continua d’avoir des côtés rectilignes. Au fils des années, des lettres ou des insignes spéciaux ont été ajoutés dans le champ supérieur interne du Dannebrog. Certaines institutions privées utilisent le Dannebrog en y ajoutant une marque du même genre. Le pavillon de la marine est le seul dont le rouge soit foncé ou rouge sombre.

En 1833, il fut interdit aux particuliers de pavoiser et cette interdiction fut levée qu’en 1854. Au cours des années où le nationalisme était le plus vif, de 1848 à 1850, les Danois hissaient très souvent le Dannebrog. Ils continuent de pavoiser dans leur jardin, dans les jardins ouvriers, notamment pour célébrer des fêtes de famille sou des fêtes nationales, et ils décorent l’arbre de Noël avec des guirlandes de petits drapeaux danois. Il est également fréquent de décorer le gateau d’anniversaire de petits drapeaux en papier. Les Danois pavoisent traditionnellement en hissant le Dannebrog pour marquer leurs fêtes. Cependant, dans les petites villes, il est très fréquent de voir des drapeaux flottant, sans qu’il y est une raison spéciale, car les Danois sont très très fiers de leur drapeau. Si un jour vous pouvez, essayez de compter les drapeaux. Personnellement, sur une vingtaine de maisons à Helsingør, j’ai réussi à en compter près d’une quinzaine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :